Nos tutelles

CNRS UCA

Nos partenaires

FRE Recherches en Environnement FEDER

Rechercher




Accueil > Français > Offres d’emploi/ thèses

Proposition sujets de thèse 2019

par Genevieve B - publié le

Le LMGE propose 10 sujets de thèse pour l’année 2019 dans le cadre de l’école doctorale :

Proposition sujets de thèse 2019

Et un sujet possédant déjà son financement :
Offre de Contrat doctoral (CNRS) : Doctorant en sciences de l’environnement (radioécologie) (H/F)

L’axe ” (TE)NORM & Biocénoses” de la Zone Atelier Territoires Uranifères (ZATU, https://zatu.org/) a pour ambition de réaliser des projets qui permettront de lever des verrous scientifiques conceptuels et méthodologiques dans la détermination et la compréhension de l’impact de la radioactivité naturelle et des radionucléides sur les biocénoses. Une question importante dans les biotopes caractérisés par un relargage à faibles doses de radionucléides suite à une activité anthropique ((TE)NORM) est leur transfert vers le vivant et ses conséquences de la molécule aux biocénoses peuplant ces biotopes. Des études récentes ont permis de démontrer que des espèces de diatomées dans des sources minérales naturellement radioactives en Auvergne présentent des déformations au niveau de leur squelette externe siliceux (frustule). De plus, le frustule des diatomées est approprié pour étudier les mécanismes de transfert des radionucléides. Ainsi, nous proposons d’étudier dans le cadre d’une thèse financé par le CNRS (Contrat Doctoral, CNRS) les peuplements de diatomées dans le site ATELIER (mine de Rophin), plus spécifiquement de l’amont à l’aval d’un cours d’eau caractérisé par un gradient de radioactivité. Nous comparerons les peuplements de diatomées du site ATELIER à ceux de biotopes naturellement radioactifs (c.-à-d. sources minérales (sites observatoires de la ZATU)) afin de déterminer si l’origine de la radioactivité à un impact spécifique. Un second volet de la thèse sera orienté sur l’analyse des communautés de diatomées fossiles ayant peuplées le site ATELIER et des sites observatoires de la ZATU afin de déterminer l’impact ou pas de l’exploitation de la mine d’uranium sur la structuration et le fonctionnement des diatomées dans ces biotopes.

Nous recherchons des candidats motivés. SVP, faire circuler cette offre auprès de vos finissants (Master II) à la recherche d’un sujet de thèse. Les candidat(e)s intéressé(e)s peuvent nous contacter pour information supplémentaire : Aude BEAUGER (Aude.Beauger@uca.fr), David Biron (David.Biron@uca.fr).

Tout candidat doit postuler sur le site emploi du CNRS (https://emploi.cnrs.fr/) et pour notre sujet de thèse (Référence : UMR6023-DAVBIR-001) sur ce lien (https://emploi.cnrs.fr/Offres/Doctorant/UMR6023-DAVBIR-001/Default.aspx). Ci-dessous information générale sur l’offre de Contrat Doctoral

Information générale

Offre de Contrat doctoral : Doctorant en sciences de l’environnement (radioécologie) (H/F)

Référence : UMR6023-DAVBIR-001

Sujet bourse de thèse (Contrat Doctoral, CNRS) : Les diatomées, micro-organismes modèles, pour étudier et décrypter le transfert des radionucléides dans des biotopes aquatiques dont la radioactivité est issue d’une activité humaine ((TE)NORM).

Référence : UMR6023-DAVBIR-001, Lieu de travail : AUBIERE
Nom du directeur de Thèse : David BIRON (CRCN, LMGE, UMR CNRS/UCA 6023)

Nom de la codirectrice de thèse : Aude BEAUGER (IG, GEOLAB, UMR CNRS./UCA/LIMOGES 6042)
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Section CN : Surface continentale et interfaces
Durée du contrat : 36 mois, Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Mots clés : Radioécologie, Radionucléides, Biocénose, Interactions entre radionucléides et microorganismes, Transfert des radionucléides, Diatomées.
Lien pour appliquer : https://emploi.cnrs.fr/Offres/Doctorant/UMR6023-DAVBIR-001/Default.aspx